//
you're reading...
debt, Europe, growth, Italy, USA

Stefano Fugazzi: Remplacer le TTIP par le Protectionnisme Progressiste

Extrait du rapport de Dr Stefano Fugazzi,(Remplacer le TTIP par le protectionnisme progressiste), London School of Economics, le 22 novembre 2014

Bon après-midi à tous.

Comme l’ont déjà remarqué les rapporteurs précédents, nous sommes désormais tous au courant que avec le TTIP – le partenariat transatlantique de commerce et d’investissement – un grand marché unique capable de redessiner les structures commerciales planétaires sera créé. Cela mettra sous pression – et découragera davantage –  l’ingéniosité, la créativité, et surtout les particularités locales de ce 99% d’entreprises actives du territoire européen, c’est-à-dire les petites et moyennes entreprises.

Dans le temps limité qui m’est imparti aujourd’hui, j’aimerais exposer à grands traits  la proposition élaborée par Colin Hines,  un activiste anglais faisant partie du Groupe des Verts et auteur d’une dissertation intéressante publiée en 2012 qui est intitulée «Progressive Protectionism» (protectionnisme progressiste) dans laquelle un nouveau paradigme économique alternatif au néolibéralisme est articulé , également connu comme Protectionnisme Progressiste. (Progressive-Protectionism-Thinkpiece-72)

Dans mon portail d’ analyse et de recherche «ABC Economics», vous trouverez le texte intégral – traduit en italien par ici présent Nicola Spanu – d’ un article détaillé et ,à mon avis, éclairant de Colin Hines. Je le conserve  dans mes archives depuis deux ans et j’ai jugé opportun de le soumettre à votre attention aujourd’hui.

Je me limite ici à résumer très brièvement les points d’appui du Protectionnisme Progressiste.

Voyons-les ensemble.

Commençons par remarquer que l’ œuvre de Hines n’a pas comme but de proposer de nouveau le protectionnisme des années 30, dont le but était souvent d’augmenter la force économique d’ un pays en limitant les importations et d’ espérer ensuite de rivaliser globalement au détriment des autres pays.

L’objectif du protectionnisme progressiste est en réalité d’ encourager les pays à reconstruire et diversifier les économies respectives en limitant quels produits importer et quelles activités financières faire sortir du pays ou faire y entrer.

Une telle mutation du paradigme économique ne peut certainement être introduit  dans un seul pays puisque il ne fait pas longtemps à les marchés financiers pour éradiquer les petites anomalies systémiques. L’Europe pourrait toutefois être un bloc avec une masse critique suffisante pour mettre en œuvre la proposition de Colin Hines.

Le Protectionnisme Progressiste demandera donc l’introduction de la part des États-nations d’un ensemble de priorités normatives qui prévoient de:

1 – Rejeter le néolibéralisme des marchés toujours plus ouverts et le principe de la compétitivité internationale et les remplacer par la réintroduction des tarifs et des quotes.

2 – Introduire une norme du type « vous êtes basé ici, donc vous produisez ici»

3 – Localiser la finance de manière que la grande partie d’elle reste dans sa place d’origine.

4 – Une fois que les économies domestiques   sont protégées par des tarifs et des quotes douaniers, il faudra implémenter une norme qui favorise la compétition locale en éliminant éventuels monopoles.

5 – Introduire davantage de taxes plus justes et socialement utiles, aussi bien que des impôts  sur l’ exploitation des ressources naturelles.

6 – Augmenter la participation démocratique, soit politiquement , soit économiquement, afin d’assurer le passage graduel à des économies locales plus diversifiées.

7 –  Réorienter les objectives des aides internationales et la réglementation des échanges commerciaux, de manière à faciliter la reconstruction des économies locales sur des bases plus durables.

Vous trouverez davantage d’informations sur l’étude de Colin Hines sur mon portail abceconomics.com.

Avant de conclure, Je voudrais dissiper certains mythes courants des propositions protectionnistes.

Voyons le premier.

N’y a-t-il pas de risque qu’on retourne à la viande en boîte des temps du communisme et à une société préindustrielle?

Selon ce que Hines rapporte, le  protectionnisme progressiste n’ a rien à voir avec la restriction des échanges d’informations, de technologies, et quelque soit d’autre. L’objectif principal de ce nouveau paradigme est plutôt celui de récompenser et donc mettre à la première place la production locale.

Avec l’introduction du protectionnisme progressiste les produits seront certainement plus chers s’on utilisera la main d’œuvre britannique ou italienne tandis que celle de la Chine ou de Viêt Nam.

Toutefois, ce nouveau paradigme économique impliquera la création de nouveaux postes de travail in loco, de plus élevés revenus pour les gouvernements locaux, et surtout plus de contrôle national sur les économies globales (et non pas vice versa!).

Enfin, essayons d’expliquer pourquoi ce nouveau paradigme économique, en réalité, ne nuise pas du tout aux pays en voie de développement qui «ont besoin d’exporter pour combattre la pauvreté».

Le  protectionnisme progressiste est, en fait, un programme «internationaliste» pour le fait q’il offre le potentiel de meilleurs conditions de vie pour la majorité de la population du monde, en donnant la possibilité, aussi aux pays en voie de développement, d’ éviter d’ être «cannibalisés» par les grandes corporations et  donc en permettant aussi aux élites locales d’articuler des politiques économiques durables au bénéfice de ses citoyens et des entreprises nationales, en créant ainsi les hypothèses pour envisager et atténuer les crises futures et donc les  chocs asymétriques.

Merci à tous pour votre attention. Comme je vous l’ ai déjà dit, je vous renvoie à mon portail ABC Economics pour davantage d’information sur l’ œuvre de Colin Hines concernant le protectionnisme progressiste.

Stefano Fugazzi (ABC Economics)

Advertisements

Discussion

No comments yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

acquista ABC ITALIA, edizione 2016

Click here to download “Brexit?”, Fugazzi’s new book on the EU Referendum

ABC Economipedia, 2nd edition now out!

London One Radio

PIL – Professionisti Italiani a Londra

Advertisements
%d bloggers like this: